Erchema, par-delà les montagnes
Générique

Réalisation : Emilie Porry, Laurent Chalet

Image : Emilie Porry, Laurent Chalet, Romain Kuhn

Montage : Florence Bon

Musique originale : Mathieu Vanasse

Production : What's up Films - 2016

Synopsis

Chez les Mosuo, le mariage n’existe pas, les femmes se partagent le pouvoir et les fantômes des ancêtres cohabitent avec les vivants…

 

Dans son village isolé de la montagne, Erche Ma vit coupé du monde ; à 12 ans, ce petit coin de paradis constitue tout son univers.

 

A quelques dizaines de kilomètres de là, au bord du lac Lugu, sa grande sœur vit dans le monde moderne : voilà quelques années, Lamu est allée à l’encontre de la tradition et de la volonté familiale… Elle s’est mariée et vient d’avoir un enfant qu’elle élève avec son mari.

 

A la fin de l’année scolaire, selon la volonté des membres de son clan, Erche Ma devra interrompre ses études pour travailler à plein temps dans les champs et participer à nourrir leur famille. Lamu n’est pas d’accord et elle est prête, une fois encore, à tout faire pour s’opposer à la décision familiale.

 

Le destin de la jeune fille va se jouer dans les prochain mois. Va-t-elle oser défier la tradition pour prendre en main son avenir ? Au-delà de son choix, c’est la survie du clan tout entier qui est en jeu…

Critique

LA CRITIQUE TV DE TÉLÉRAMA 

Peut-on décider de son avenir sans mettre en péril celui de la société clanique traditionnelle dont on est issu ? Un vrai dilemme pour les Nas. Cette ethnie minoritaire chinoise vit coupée du monde, sur les contreforts de l'Himalaya, à la frontière entre le Yunnan et le Sichuan. Erchema, 12 ans, et sa soeur Zuoma Lacuo, 13 ans, sont héritières de cette société matrilinéaire où le mariage n'existe pas. Bientôt, Erchema aura l'âge de sa soeur, celui où l'on devient femme. Il lui faudra alors entrer au collège, en ville, ou retourner aux champs pour de bon. Tiraillées entre culpabilité et émancipation, les deux adolescentes écoutent d'une oreille le fatalisme de leur mère, et de l'autre le volontarisme de leur institutrice qui leur martèle que « [pour] changer[sa] vie, il faut sortir de la montagne ». Mais sans Lamu, leur soeur aînée qui a quitté une voie toute tracée et a monté un restaurant dans un village touristique, les deux fillettes n'ont aucune chance.

La neutralité est la qualité majeure de ce documentaire rythmé par le cycle des saisons. Les réalisateurs n'interfèrent jamais dans les discussions familiales, alors qu'il serait tentant de critiquer l'autoritarisme d'un des oncles. Craignant d'affronter ce dernier, la frêle et mutique Erchema finira-t-elle par affirmer son désir d'indépendance encore incertain ?  — Yohav Oremiatzki

© 2019 by EMILIE PORRY

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Instagram Icon