À PROPOS

Emilie - Profil rondB.png

Née en Martinique, aux Antilles Françaises, en 1981, Emilie Porry quitte son île natale à l’âge de 17 ans pour suivre des études d’Histoire à l’université de PARIS I Panthéon-Sorbonne. Elle intègre par la suite l’École Internationale de Création Audiovisuelle et de Réalisation (EICAR) à Paris.

 

Diplômée en 2003 d’une section « journalisme audiovisuel », elle commence à travailler comme journaliste reporter pigiste pour les chaînes d’information. Déçue par les méthodes du journalisme, elle scénarise et réalise en 2007 son premier documentaire Bhârat Mata, histoires d’un retour aux sources (52 min - RFO), portraits croisés d’antillais d’origine indienne, diffusé sur une chaîne nationale.

Son parcours professionnel et personnel l'amène à sillonner la planète en quête d’une vision plus globale de notre monde. Au fil des années, Emilie se perfectionne sur des magazines long-format (52 min et 90 min) diffusés à la télévision française. Tantôt en tant que DOP, tantôt en tant que réalisatrice, elle écume la France à la rencontre de sa population et développe la capacité de se fondre dans le décor. Quel que soit le territoire qu’elle explore, le lien de confiance qu’elle développe avec ses protagonistes confère à ses films une certaine justesse. Et c’est ce qui compte pour elle.

En 2014 et 2015 elle coréalise deux saisons de la série documentaire Quatre bébés par seconde (10x52 min - National Geographic Channel) sur les naissances dans le monde. Puis elle scénarise et coréalise Erchema, par-delà les montagnes (52 min - France 5 et TV5) sur le passage de la société traditionnelle à l’économie de marché d’une minorité ethnique du sud de la Chine.

En 2016, Emilie devient maman de jumelles et en 2018, s’installe avec sa famille à Montréal. Depuis février 2020, elle est assistante à la réalisation sur le long-métrage documentaire Nitassinan, produit par Terre Innue, coréalisé par la poétesse Innue Joséphine Bacon et le cinéaste péruvien Carlos Ferrand.